Page précédente

         Page précédente

         Ancienne carte postale montrant la gare PLM de Conliège, vraisemblablement dans les années 1930. La voie de gauche a été démontée quelques années après la suppression du service voyageur (« Coordination » de 1938). Les trains se dirigeant vers Champagnole s’arrêtaient sur cette voie; ceux en direction de Lons-le-Saunier empruntaient la voie de droite, la seule qui subsistait, au début des années 1950, lorsque la ligne ne voyait plus circuler que des trains de fret (on disait alors « trains de marchandises »). Cependant, durant cette période d’après Guerre, les voies de débord et de tiroirs situées à la hauteur de la gare de « marchandises » (aujourd’hui démolie), non visibles sur la photo, avaient été conservées et portaient quelques wagons isolés de temps à autre.

         Pour les amateurs d’histoire, les deux déraillements de 1944 ont quelque rapport avec ces voies. Le premier, intervenu en juin, a pu commencer au droit de l’aiguillage de tête côté Champagnole, au début de courbe serrée d’entrée en gare, juste sur le petit pont que l’on vient d’enrober de béton dans le cadre de la réalisation de la voie verte. Cet aiguillage a évidemment disparu peu après, en même temps que la voie de gauche de la carte postale.

         S’agissant du second déraillement, intervenu entre gares de voyageurs et de marchandises, quelques semaines plus tard, une photo (détenue par Maurice Rigoulet, de Conliège), montre nettement la voie de gauche, encore présente à ce moment-là.

         Enfin, la partie supérieure de la photo donne une idée des poutrelles métalliques qui constituaient la passerelle pour piétons désirant aller vers l’Hermitage ou les terrains, encore cultivés, qui surmontaient la plateforme ferroviaire.

A propos de la gare (PLM) de ConliègeZone de Texte: Schéma simplifié des installations et des voies de la gare de Conliège.
La longueur des quais voyageurs est de 100m. Le rayon de la courbe est de 300m.