Page précédente

Zone de Texte:

Ici débute le Sentier des Chamois, laissant sur la gauche le sentier montant en pente douce vers Coldre. Tournant le dos à l’Hermitage, il file vers La Fontaine à l’Hermite.

En vue arrière, nous découvrons effectivement le célèbre Hermitage.

Nous nous familiarisons peu à peu avec le Sentier des Chamois, qui, dans sa première partie, suit approximativement la même courbe de niveau.

Quelque 400m plus loin, nous découvrons le petit bassin rectangulaire de la Fontaine à l’Hermite que tant de générations de promeneurs ont vu ainsi!

La progression se poursuit tranquillement vers le nord-nord-est, sous couvert de grands arbres, feuillus ou résineux.

Mais les roches ne sont jamais loin, jusqu’à venir en surplomb de notre sentier.

On y entrevoit d’étranges fentes entre rochers...à la destination mystérieuse.

D’ailleurs, bientôt, alors que le chemin s’oriente maintenant vers le nord-est, la vue attentive du promeneur est attirée par un discret panonceau indiquant La Roche à la Vierge.

Pour y parvenir, il faut quitter le sentier et gravir quelques degrés, puis pénétrer dans un court défilé rocheux décrivant un angle droit, au fond.

Et puis, à hauteur de regard, dans une niche peu profonde et de dimensions fort modestes, derrière sa grille et ses bibelots, se tient la fameuse vierge.

Nous nous situons sensiblement au dessus du Viaduc de Vertancul. Et, là, pas de doute, nous sommes toujours bien sur le Sentier des Chamois.

Nous atteignons la fin de la première partie du sentier. Sur notre droite aboutit le Chemin des Jardins, parti de l’entrée du Tunnel de la Diane.

Après quelques dizaines de mètres en tronc commun, les deux sentiers se séparent. A gauche, on s’approche de la route de Coldre. A droite, commence la deuxième partie.

Comme on le verra plus loin, dans sa deuxième partie, le Sentier des Chamois mérite vraiment son nom. Ses contorsions demandent un peu de vigilance...

         Page précédente

Zone de Texte: Marcher de l’Hermitage aux Tilleuls en suivant le Sentier des Chamois

        

         Comment mieux symboliser ce qui peut évoquer Autour de Conliège sans la description du périple le plus adéquat pour cerner, géographiquement, notre charmant bourg, niché au confluent de la Diane et de la Vallière. Le jeu de mots mis à part, la recherche d’un peu d’aventure et de points de vue peu présents en cartes postales mérite de sortir des sentiers battus. Le Sentier des Chamois, dans sa deuxième partie, entre les hauts de Vertancul et de Fontenaille, ne voit manifestement pas passer beaucoup de monde. Assurément, il faut se montrer un tantinet « chamois » pour le parcourir dans sa totalité. Mais nul besoin d’être montagnard aguerri pour s’y risquer; un peu de vigilance suffit.

         Enfin, un conseil: pour réussir sa « chamoisée » il est recommandé de na pas oublier son appareil photo, un bâton et, éventuellement, une paire de jumelles.

 

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Zone de Texte: ******************************************************
Le belvédère des Tilleuls a été un peu dégagé (2013)

Vue sur Lons le Saunier et la Bresse (juillet 2013)

Vue sur l’ancienne gare PLM de Conliège et sur l’Hermitage (juillet 2013)